BUTEMBO/ CPP DE LA CNC APLC : Détention et port d’arme à feu, la population doit savoir des choses importantes en vue de l’auto-sécurisation  dans la communauté.

Il existe un service qui s’occupe de l’identification des armes , c’est la commission nationale de contrôle des armes légères et petit calibre et de réduction de violence armée “CNC APLC”.

Selon le chef de bureau de ce service de l’état Mr BAHATI KAKULE MAHANGO CPP DE LA CNC APLC le bureau est dans les enceintes de l’hôtel de ville.  Pour tout renseignements , il est impérieux de passer au bureau que de ce faire rançonner par des escrocs.

« CNC APLC est un service qui se charge de contrôle des armes. Pour le moment nous sommes entrain de sensibilisé la population sur les dangers  de port d’armes d’une manière illicite et aussi, nous  procédons au marquage des armes et nous sommes entrain de mobiliser pour que notre population puisse s’approprier ce service dans la région. Donc, ce service ne concerne pas seulement la population, il concerne aussi la police et les FARDC, l’ANR, la DGM et d’autres services. Nous savons qu’on peut avoir certains qui peuvent détenir des armés par autorisation, mais si c’est illicite, nous vous demandons de la remettre à nos services » a dit Mr BAHATI KAKULE MAHANGO

Rappelons que la fabrication et l’achat d’armes pour des raisons d’autodéfense sont permis en RD Congo depuis 1985. La loi sur le contrôle d’armes de petit calibre de 2010 a davantage  circonscrit  ce marché.

En droit congolais, on distingue les armes dont la détention est strictement et formellement prohibée, et les armes dont la détention est autorisée.

En République Démocratique du Congo, nul ne peut détenir, fabriquer, réparer, abandonner, exposer en vente, céder, distribuer, transporter, importer ou tenir en dépôt des armes de guerre ou leurs accessoires ainsi que des munitions conçues pour ces armes, à moins qu’il n’ait reçu une autorisation spéciale du Président de la République (Art. 1er de l’ordonnance-loi du 3 septembre 1985 portant régime des armes et munitions).


Pendant ce temps, la detention des armes à feu conçues pour la chasse ou destinées au sport ou à la protection individuelle est soumise à une autorisation préalable constatée par un permis de port d’arme.

Le permis de port d’arme à feu pour protection individuelle est délivré par le Ministre de l’intérieur et sécurité. Mais, pour la  CNC APLC, toutes ces armes doivent etre controlées par leurs services en vue d’une meilleure securité de la région.

Redaction REB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *