Butembo : Education par les actions, l’Association des femmes intellectuelles pour la paix et le développement en fait son cheval de bataille (Madame Mbambu Munduwandi Georgine)

Butembo : Education par les actions, l’Association des femmes intellectuelles pour la paix et le développement en fait son cheval de bataille (Madame Mbambu Munduwandi Georgine)

L’association des femmes intellectuelles pour la paix et le développement, AFIPD en sigle a créé un jardin pilote sur la concession abritant le bureau de la Commune MUSUSA. Jeudi 11 juin 2020, le bourgmestre Kambale Mbayitoya BOVICK a lancé l’opération de semailles des amarantes et autres légumes tout en appelant la population à suivre le modèle de l’AFIPD :« Je viens de lancer cette opération en plaçant déjà les premiers grains dans le sol et ce sont les amarantes que je viens de planter en présence de mamans et en présence de tout le monde. Nous continuons à les encourager en leur demandant d’aller de l’avant parce que ce champ pilote servira pour toute la population de la ville de Butembo. Elles(les femmes) ne vont pas s’arrêter à ce niveau, elles iront encore plus loin dans la ville, même au-delà de la ville. C’est ainsi que nous appelons la population de passer de temps à temps à la Commune pour venir voir ce que fait l’AFIPD dans le cadre de l’agriculture »,a expliqué le chef de la municipalité susmentionnéeL’association des femmes intellectuelles pour la paix et le développement milite pour l’éducation de la masse par des actions. Elle souhaite travailler avec toute personne qui a de l’intelligence, capable de transformer ses idées en action, a dit la coordonnatrice adjointe MBAMBU MUNDUWANDI Georgine avant de préciser que l’AFIPD a acquis ce lopin de terre après échange avec le maire de Butembo, le bourgmestre de MUSUSA et madame le ministre provincial de l’agriculture qui est intéressé par les idées de l’AFID. La coordonnatrice adjointe de l’AFIPD note que la première production sera consommée par les membres de l’association sans oublier certains nécessiteux comme les orphelins :« Lorsque nous allons produire, nous allons prendre une partie qui va constituer la semence, c’est dire que nous allons chaque fois produire la semence ; la deuxième partie sera consommée par les membres sans oublier les prisonniers, les orphelins et la troisième partie servira de matériel didactique pendant nos sensibilisations à travers les conférences que l’AFIPD va animer. », a révélé notre source.Pendant cette période de confinement, madame MBAMBU MUNDUWANDI, appelle les parents à créer des jardins dans leurs parcelles en vue de la production des amarantes ou tournesols. Cela peut subvenir aux besoins de la famille voire ceux des voisins, a conclu notre source. L’AFIPD veut voir tout le monde traduire son intelligence en action.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVE OFFLINE
track image
Loading...