février 3, 2023

Le 06 mai 2021, le président de la RDC Félix Antoine TSISEKEDI TSILOMBO a déclaré l’état de siège dans les provinces du Nord Kivu et del’Ituri dans l’objectif de restaurer la paix. Cet objectif est loin d’être atteint vu les multiples attaques par les groupes armés qui sévissent dans ces deux provinces.Plusieurs groupes armés sévissent dans la région sous État de siège. Le président Félix Antoine TSISEKEDI TSILOMBO espérait mettre un terme aux violences perpétrées par les groupes armés dans les deux provinces sous État de siège.

Qu’en est-il en plus ,un an après ? CT Luvuno exprime sa déception face aux résultats négatifs de l’État de siège:

“En plus d’un an après,la situation ne fait que se dégrader dans les provinces de l’Ituri et du Nord. La situation ne fait que s’empirer. Pendant cette période de l’Etat de siège, les exactions militaires ont lieu à ciel ouvert et malheureusement en toute impunité. Le nombre des morts pendant ces attaques ne font qu’augmenter. Les droits humains sont bafoués. L’état de siège institué en provinces du Nord Kivu et del’Ituri serait une souffrance de plus imposée aux populations qui vivent dans ces provinces”, explique notre interlocutrice.

Que doit faire le chef de l’état pour soulager la population de ce calvaire et régime liberticide? CT Luvuno donne sa position:

“Nous émettons le vœu de voir le chef de l’État finir avec cet État de siège,c’est -à-dire remettre l’administration aux civils, la sécurité,la défense de l’intégrité territoriale aux forces de l’ordre, encourager la participation des citoyens à la recherche de la paix à travers les groupes de vigilance qui doivent être sécurisés par une loi appropriée”.

La rédaction+243994069087.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIVE OFFLINE
track image
Loading...