Le Député Jérôme Lusenge Bonane aux jeunes de Butembo : la vigilance n’est pas synonyme du désordre.


À l’issue d’une mission humanitaire en faveur des déplacés de guerre dans le Lubero sud, ce député national fixe l’opinion :”l’aide humanitaire est venue de la contribution de 48 députés du Nord Kivu, de la caisse commune de l’assemblée Nationale et du gouvernement Sama Lukonde”.
Dans une interview à la presse ce jeudi 10 novembre, L’honorable Jérôme Lusenge Bonane note que les députés se sont scindés en groupes,une fois arrivés à Goma. Une partie s’est rendue à kanyaruchina, Tsongo, Kibirizi et vitshumbi pour y acheminer l’aide aux déplacés de guerre crées par le terrorisme du M23, une rébellion pro Rwandaise. “Un autre groupe de députés a pris la direction de Lubero”, a expliqué notre source avant de préciser qu’une grande partie des vivres et non vivres a été achetée à Butembo.
Lusenge Bonane dénonce ,par contre le comportement de certains jeunes de Butembo qui voulaient incendier les vivres et non vivres destinés aux rescapés du terrorisme du M23.
” J’ai expliqué aux habitants de Butembo, à majorité des motards, que les véhicules qu’ils voulaient contrôler, contenaient les vivres et non vivres achetés auprès des commerçants de Butembo.C’était aussi un gain pour ceux -ci.J’ai tout fait pour me rabaisser .Je leur ai autorisé de vérifier.Ils ont descendu quelques sacs de haricots. Le comble, c’est quand ils menaçaient de brûler les vivres déjà au sol . On peut juste vérifier, contrôler le contenu. C’est normal.ça s’appelle vigilance,mais pas dans le désordre. La vigilance doit se faire dans la discipline.Nous sommes 450 tribus. Aucune personne n’a le droit de flétrir la réputation de la tribu nande par des actes barbares”, a conseillé le député Jérôme Lusenge Bonane.
Ce député informe la jeunesse de Butembo que l’aide humanitaire a été obtenue après un plaidoyer marathon mené par tous les députés nande.Il poursuit que les déplacés de guerre et la population de Lubero ont accueilli les dons avec sourire aux lèvres.Il annonce que même des ONG viendront soulager ces compatriotes.
“Si les ONG arrivent aussi pour vous assister , recevez-les . Que la fin de la guerre n’arrive pas quand vous êtes déjà morts de faim.Si l’aide passe par Butembo, jeunes, laissez libre passage aux véhicules, car la population de Lubero souffre ce dernier temps.Si vous contrôlez les véhicules, ne pas brûler les vivres et non vivres. Que la vigilance se fasse dans la discipline.Nous décourageons tout acte pouvant salir l’image du munande”,a dit Lusenge Bonane.
Ce parlementaire prodigue des conseils aux bubolais en leur demandant d’écouter leurs élus. Il condamne ceux qui pensent que tout député non élu de Butembo doit demander l’autorisation d’y entrer.
S’appropriant le message du chef de l’État, ce député invite les jeunes de Butembo de s’enrôler massivement dans les Fardc. Comme les nande sont nombreux, ils doivent aussi gonfler les rangs des militaires loyalistes. Pour lui, c’est honteux qu’à Butembo il n y a pas encore des recrues alors qu’à Goma les effectifs sont impressionnants, conseille l’élu de Lubero. Lusenge Bonane réaffirme que ce sont les rwandais qui tuent à l’Est de la RDC.
“Les Adf, ce sont les militaires rwandais qu’on a fait entrer dans notre armée.Laurent Désiré Kabila a fait entrer les rwandais à travers JEMS KABAREBE. À la prise du pour pouvoir par Joseph Kabila, durant 18 ans, beaucoup de militaires rwandais ont trouvé l’occasion d’intégrer les Fardc à travers le mixage et le brassage, résultats des pourparlers entre le gouvernement et les rebellions pro rwandaises.Quand nous trouvons un président déterminé à desinfiltrer l’armée, tout Munande doit jubiler.Jeunes de Butembo, accompagner cette vision du président”, a chuté L’honorable Jérôme Lusenge Bonane.
Katembo kaniki pascal +243994069087.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *